Les Points de Fonction permettent de mesurer la taille d’une application informatique, plutôt que de savoir comment celle-ci sera développée et mise en œuvre. Les Points de Fonction permettent donc de traiter le Quoi plutôt que le Comment

Introduction

You can’t manage what you can’t measure
Peter Drucker (1)

 

Il y a de nombreuses années que j’ai été amené à réaliser des estimations pour toutes typologies et natures de projets, que ce soit dans l’industrie pour de grands projets tel que les systèmes d’armes, les systèmes de transport ou encore les projets spatiaux et maintenant depuis une quinzaine d’année dans le monde passionnant et très immatériel des grands projets d’évolution des systèmes d’informations et du domaine plus élémentaire des applications informatiques, domaine en constante évolution et devenu aujourd’hui complexe à appréhender car de plus en plus multimodal.

Genèse du site

La démarche intellectuelle qui m’a amené à m’intéresser plus particulièrement à l’estimation par la méthode dite des Points de Fonction a été initiée au travers d’une mission de mise en place d’un pôle d’estimation des charges au sein de la Direction de l’Organisation et de l’Informatique d’une grande Institution bancaire française. La problématique présentée fut de sélectionner et retenir  une métrique suffisamment fiable et partagée permettant de réaliser des estimations les plus précises possibles pour l’ensemble des projets en développement. L’objectif à atteindre étant d’obtenir à terme la valorisation fonctionnelle du parc d’applications de cet établissement et de pouvoir utiliser en finalité les Points de Fonction dans le cadre d’une meilleure gouvernance de son SI.

J’ai trouvé normal que l’important travail d’inventaire et de recherches réalisé sur une méthode aussi pertinente se devait d’être partagé plus largement, sachant que la littérature en langue française sur le sujet est aujourd’hui quasi inexistante et devait à mon sens être de ce fait complétée. Merci à tous les contributeurs et experts que je n’hésiterai pas à citer sur ce site, qui ont permis par leurs réflexions et retours d’expériences de produire un condensé très actuel de cette science nouvelle qui doit être plus largement diffusée.

Orientation retenue

Très vite nous nous sommes orientés vers la métrique des Points de Fonction plus précisément celle de l’IFPUG (2), métrique qui est aujourd’hui la plus partagée dans le monde car utilisée depuis de longues années par un nombre croissant d’organisations informatiques. Les Points de Fonction sont en effet la seule métrique qui soit maintenue par des institutions devenues aujourd’hui pérennes, et ayant mené à sa normalisation par l’ISO.  Notre souci a été en interne de convaincre du bien fondé de la mise en place et de l’utilisation d’une telle métrique, et ce sur la base d’informations encore insuffisamment partagées en France sur le sujet. Notre challenge au final m'a permis la réalisation de ce site, dans lequel je l'espère vous trouverez toutes informations utiles sur le choix de l'utilisation des Points de Fonction pour vos organisations.

Comme nous le verrons plus loin sur ce site il existe bien des méthodes pour aujourd’hui estimer les charges de développement des applications informatiques, la technique que nous allons privilégier ici a été imaginée dès les années 70. Il s’agit de la méthode dite des points de fonctions, métrique qui comme nous allons le voir a l’énorme avantage de pouvoir accompagner les besoins de gouvernance SI et de gestion de projets, pour lesquels une mesure objective s’impose. Les Points de Fonction sont aussi un formidable moyen de faciliter la communication entre les informaticiens et les utilisateurs.

 

(1) Peter Drucker : surnommé « le Pape du management », auteur en 1945 de l’ouvrage "Concept of the corporation”, ce livre fera date, il s’agit du premier ouvrage qui décortique l’organisation d’une entreprise.

 (2) IFPUG - International Function Point Users Group